News

Kaptascope #29 : Easy Combo

Kaptascope #29 : Easy Combo

Oh ! La pilule les gars ! Time capsule for everybody, eso es mi regalo hay fucking hell hermano ! L'autre jour, je branche le truc dans le machin, là, sur les oreilles, et hop ! I'm 16 all over again, et j'ai mis la main sur les vieux standards fin 80/90, le style mené par un obscur type nommé Manu Chabo, ou chapo, ou ciao, avec un nom tiré d'une bédé d'aventure, avec l'orgue et la gratte, mais en même temps ça goûte des fois un peu comme ces chats errants exilés vers un royaume sur une île qui s'enflammera pour leur habile caillou en même temps que le choc rayonnait, et puis ce parfum des fois presque âcre d'un Bradley Kwanza, ou Hannoukka, quelque chose du genre, et de son sublime groupe au rien à foutre-tout à faire bien assumé.
lire la suite
Kaptascope #28 : L’Ordinaire Grand Orchestra

Kaptascope #28 : L’Ordinaire Grand Orchestra

J'aime bien les grandes formations comme celle que l'on s'apprête à entendre, parce qu'il y a toujours un truc de plus à trouver, à l'écoute. Forcément, avec 45 doigts gauches, 18 oreilles, moitié moins de bouches, 46 doigts droits (gardons une marge d'erreur), des kilomètres de terminaisons nerveuses et presque une longueur de stade en entrailles, et au moins une vingtaine de pied (là encore à la louche selon le système métrique), c'est un monde si on ne réussit pas à se dégager quelque chose, n'importe quoi, qui vous parle, vous agrippe, vous écorche, vous flatte, vous masse, vous m'en voyez ravi, bref, atteindre en soi la corde à faire vibrer. Le timbre qui paye pour tout envoi de colis vers ailleurs — même si vous l'avez déjà vu de vos ouïes, et même d'ailleurs si vous avez dit non.
lire la suite
Kaptascope #27 : Méloman

Kaptascope #27 : Méloman

Se faire la voix sensée qui s'oppose à la censure, susurrer ses mots dits comme les bénis historiques et sans hic mais sans hache. Il n'enfonce pas les portes les plus ouvertes et colporte les cohortes de la vocable à la française en laissant sans cesse tous les cloportes à la porte. Voici qu'on reçoit sans mélodrame le mélomane panoramique — parce que des émaux de l'imax se font les mots de mélo max.
lire la suite
Kaptascope #26 : Abyssinie Club

Kaptascope #26 : Abyssinie Club

Avant j'étais un peu raciste, mais je ne le savais pas. Voici hélas l'effet de grandir dans un petit village de 400 personnes où le seul Noir qui y travaille balaie la cour derrière le restaurant qui borde l'école. Et si à la maison le racisme n'a pas sa place — mon vieux a beaucoup trop voyagé pour être con — c'est pas toujours pareil chez les camarades. Alors pendant la récré tous les gosses appellent le Noir — qui pour le coup, pauvre de lui, faisait le nègre — "bamboula, bamboula !" et lui ne répondait pas. Je ne comprenais alors pas pourquoi, pourtant tous les enfants lui faisaient coucou… Je n'y ai repensé qu'il y a quelques années. Je me suis très honnêtement dit, pardon my french : "putain."
lire la suite
Kapta Off #24 : Août

Kapta Off #24 : Août

Vous êtes sûrement en vacances au bord de la plage avec un vieux transistor à piles, ou confortablement installés à une table sur une terrasse pour l'été, je n'en sais rien… Nous, nous sommes en studio, aujourd'hui, sur des canapés, pour une dernière émission du Kaptascope. De quoi clôturer cette deuxième saison, ou devrais-je dire le "Tome 2" comme Lucas le fait si bien. Toujours est-il que nous allons revenir sur plusieurs groupes que nous avons accueillis au cours de l'année, vous faire part de nos petits off tous ensemble, en tout cas nous allons essayer de passer un bon moment. Voici un billet d'introduction raté mais aussi improvisé, merci de vos condoléances et on se retrouve pour une prochaine saison et en tout cas une belle émission.
lire la suite

Nous joindre

Newsletter

Si vous souhaitez recevoir les dernières infos de l'association
ou de la Tournée des Bauges
S'inscrire à List Kap n'Doo
* = Champ requis

Agenda

Il n’y a pas d’évènements à venir

Playlist